samedi 12 mars 2016

une si belle hirondelle est repartie

J'apprends ce soir que je ne reverrai plus l'immense sourire de Claire Franek, je vais pouvoir relire tes livres si pleinement vivants mais pas pouvoir partager de nouveaux moments avec cette sacré nana pétillante comme un diabolo-menthe, cette brunette au carnet vissé dans la besace, cette joyeuse impétueuse et impertinente ( et oui ), la fille aux robes à fleurs, aux crayons de couleurs par tous les temps, oh là, on pouvait refaire des arcs-en-ciel ensemble si on en avait envie, partager, rire et même pleurer, devant elle. Une belle cour de récré vient de perdre matière, et comme je suis encore une enfant, je ne comprends pas pourquoi. Tu nous manques, on va faire péter la couleur à chaque occasion offerte en pensant fort à toi. ( en cliquant ici un aperçu du travail de Claire Franek, sur un blog ami)

Aucun commentaire: